Climat

Le changement climatique est un défi systémique de grande ampleur qu’il faut relever ici et maintenant, et non plus tard. Danone fait face à ce défi en orientant ses actions en fonction d’objectifs basés sur des connaissances scientifiques et en s’engageant vis-à-vis de l’objectif « zéro émission nette » pour 2050.

Notre engagement pour le climat

Les citoyens et les citoyennes attendent aujourd’hui des entreprises qu’elles jouent un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique. Danone est déterminé à contribuer à la transition du secteur vers une économie à faible émission de carbone. C’est pour cette raison que, dans notre politique climatique de 2015, nous nous sommes engagés à atteindre la neutralité carbone dans l’ensemble de notre chaîne de valeur d’ici à 2050.

Cet engagement à atteindre zéro émission nette signifie que nous sommes responsables des émissions de CO2 dans l’ensemble de notre chaîne de valeur. Notre stratégie pour y arriver repose sur des mesures de lutte contre le changement climatique robustes, sur l’appui à la transformation du système alimentaire – des exploitations agricoles qui nous fournissent en ingrédients au recyclage de nos emballages – et sur la compensation des émissions restantes.

Des objectifs de réduction des émissions validés par l’initiative « Science-Based Targets »

Notre première priorité est de réduire les émissions de carbone dans les trois catégories définies dans le GHG Protocol Corporate Standard, à savoir les « scopes » 1, 2 et 3. Des informations complémentaires sur ces catégories sont disponibles ici.  
 
En 2015, nous faisions partie des 100 premières entreprises à réagir à l’accord de Paris sur le climat en définissant notre engagement. Nous avons publié notre politique climatique conformément aux recommandations scientifiques et nous avons fixé des objectifs de réduction pour 2030, qui ont été approuvés en 2017 par la Science-Based Targets Initiative (SBTi). 

En septembre 2019, nous avons consolidé nos engagements en signant la « Business Ambition for 1.5°C Pledge » et nous avons travaillé en étroite collaboration avec la SBTi pour développer les possibilités d’amélioration dans le secteur de l’agriculture, des forêts et des sols (projet FLAG).  
 
En 2022, nos objectifs de réduction de 1,5 °C ont été officiellement approuvés par la SBTi et Danone a confirmé sa volonté d’accélérer la décarbonation, qui concerne toutes les catégories de nos émissions directes et indirectes. Nous sommes également l’une des premières entreprises à s’être fixé un objectif spécifique pour les forêts, les sols et l’agriculture.  
 
Sur la voie vers l’objectif de zéro émission nette, nous avons défini des objectifs intermédiaires de réduction des émissions de carbone jusqu’en 2030, en nous basant sur l’année 2020 comme point de départ :   

  • réduction de 47,2 % des émissions absolues de gaz à effet de serre (GES) des scopes 1 et 2  ;
  • réduction de 42 % des émissions absolues de GES correspondant au scope 3 et provenant de l’achat de biens et de services, des activités liées aux combustibles et à l’énergie, du transport et de la distribution en amont, des déchets liés au fonctionnement, du transport et de la distribution en aval et du traitement en fin de vie des produits achetés ;
  • réduction de 30,3 % des émissions absolues de GES correspondant aux scopes 1 et 3 dans le secteur FLAG* ;
  • aucun abattage pour les matières premières primaires liées à la déforestation, avec une date butoir fixée à la fin de l’année 2025.

* Le terme « FLAG » désigne les forêts, les sols et l’agriculture.
 
Enfin, en 2023, nous nous sommes engagés à réduire de 30 % d’ici à 2030 nos émissions de méthane provenant de la production de lait frais, afin d’aligner nos efforts sur la « Global Methane Pledge » et de mettre l’accent sur la réduction des émissions de méthane en tant que pilier fondamental de l’objectif de 1,5 °C.
 

Que sont les « Science-Based Targets » ?

TheL’initiative « Science Based Targets » est une initiative d’intérêt public menée sous l’égide du CDP, du World Resources Institute, du World Wildlife Fund et du Pacte mondial des Nations unies.

Elle aide les entreprises à définir et à valider des objectifs de réduction qui sont conformes aux conclusions de la recherche scientifique sur le climat et nécessaires pour maintenir le réchauffement climatique mondial sous la barre de 1,5 degré celsius.