Notre histoire et

notre philosophie

Source de la photo: BurdaFoodAgency

 

Si Danone existe aujourd’hui, c’est en grande partie grâce à deux hommes : Isaac Carasso et Charles Gervais. En 1919, le médecin Isaac Carasso, fondateur de Danone, développe son premier yaourt et s’inspire de son fils Daniel, surnommé affectueusement Danón (« petit Daniel »), pour baptiser ce yaourt et son entreprise. Aujourd’hui, un siècle plus tard, les consommateurs associent Danone à ses délicieux yaourts de qualité et l’entreprise est toujours animée par la même volonté de contribuer à un mode de vie sain et équilibré grâce à des produits de qualité. Jour après jour, nos laiteries s’appuient sur les dernières découvertes scientifiques pour produire des yaourts frais et des produits laitiers qui inspirent confiance aux consommateurs du monde entier.

Notre histoire

En 1850, le Français Charles Gervais se lance dans la production de fromage frais dans la société qui porte son nom en Normandie.

En 1919, Isaac Carasso, le fondateur de Danone, développe une recette de yaourt pour aider les enfants atteints de maladies diarrhéiques à Barcelone. Les premières années, ce yaourt est vendu exclusivement en pharmacie. Il s’inspirera du diminutif du prénom de son fils Daniel, « Danón », pour nommer sa marque.

En 1929, la société Ch. Gervais S.A. établit sa première succursale allemande à Cologne et se spécialise dans l’importation de fromage frais. La même année, marchant dans les pas de son père, Daniel Carasso fonde la « Société parisienne du yaourt Danone » et ouvre son premier point de vente dans la rue André Messager à Paris.

 

En 1930, la société Ch. Gervais S.A. rachète la coopérative laitière du district de Rosenheim.

 

En 1956, elle fait l’acquisition de la laiterie centrale Vogt à Ochsenfurt.

 

En 1967, les sociétés Ch. Gervais S.A. et Danone fusionnent au niveau international.

 

En 1969, la société allemande Gervais Danone S.A. est fondée. Elle change de raison sociale en 1996 et s’appelle depuis lors Danone GmbH.

En 1972, un nouveau site de production (qui existe encore aujourd’hui) est ouvert dans la Gervaisstraße à Ochsenfurt. Le 24 avril de la même année, la première production de Dany Sahne est lancée à l’usine d’Ochsenfurt. Danone établit également une succursale en Autriche et lance la marque traditionnelle Dany Sahne sur le marché autrichien.

En 1983, la production de FruchtZwerge débute dans l’usine de Rosenheim et pour la première fois, ces yaourts sont produits sans conservateur.

En 1996, le yaourt Actimel est commercialisé en Allemagne et en Autriche ; il s’agit du premier yaourt à boire probiotique disponible dans les rayons frais des supermarchés autrichiens.

En 2004, la production d’Activia est lancée dans l’usine d’Ochsenfurt.

 

En 2007, Danone rachète l’entreprise néerlandaise Royal Numico, leader mondial dans le domaine de la nutrition infantile et médicale. En élargissant ses secteurs d’activité, le groupe Danone renforce son positionnement sur le marché de la santé et réaffirme sa philosophie : permettre à chacun de vivre une expérience gustative unique et de consommer des produits sains au quotidien.

 

En 2013, les usines d’Ochsenfurt et de Rosenheim ont réduit leurs émissions de CO2 de 30 % par rapport à la période 2008-2013.

En 2017, Danone présente sa nouvelle vision « One Planet. One Health. »

En 2018, Danone se lance dans le bio en produisant ses premiers Fruchtzwerge Bio.

En 2019, Danone fait son entrée sur le marché des produits d’origine végétale en lançant sa gamme Activia 100 % végétal. L’entreprise annonce également son intention de réaliser toute une série d’investissements pour agrandir l’usine d’Ochsenfurt et en faire ainsi la toute première usine d’innovation flexible de Danone en Europe en mesure de répondre plus rapidement et plus efficacement aux besoins des consommateurs à l’avenir. Grâce à ces investissements, Danone pourra produire dans les années à venir des produits laitiers et d’origine végétale non réfrigérés en plus de ses yaourts et des desserts réfrigérés classiques.


Notre philosophie

La santé a toujours été une priorité pour notre entreprise et c’est le fondateur de Danone, Isaac Carasso, qui nous a montré la voie à suivre en 1919, en développant le premier yaourt pour traiter les enfants atteints de maladies diarrhéiques – c’est ainsi que le premier produit Danone a été commercialisé. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes convaincus qu’une bonne alimentation, associée à un régime alimentaire équilibré, est essentielle pour être en bonne santé.

women enjoying cereals

Fidèles à cette philosophie, nous nous efforçons d’adapter régulièrement nos produits aux besoins et aux recommandations nutritionnelles en vigueur. Nous investissons également dans la recherche et le développement de nos produits, car nous savons que les modes de vie et les habitudes alimentaires évoluent tout au long de la vie. Lorsque nous développons et adaptons nos produits, nous accordons une attention particulière aux besoins nutritionnels et aux goûts des consommateurs de différents pays et régions.

 

En tant qu’entreprise leader sur le marché des produits laitiers frais, Danone est extrêmement soucieuse de la santé et du bien-être de ses consommateurs ; leur confiance est au cœur de chacune de nos actions et nous sert de véritable moteur.


Notre objectif est de proposer des produits sains permettant de vivre des expériences gustatives uniques. Pour y parvenir, nous nous engageons à respecter et à développer en permanence plusieurs principes :

1. Une base scientifique solide

Expander Icon Expander Icon

Notre savoir-faire en matière de nutrition saine est le fruit de recherches approfondies et éprouvées, dont s’inspirent nos collaborateurs chargés de développer nos produits. Nous tenons compte de normes et de directives scientifiques telles que les pyramides alimentaires autrichienne et suisse ; celles-ci mettent en évidence les aliments à privilégier et expliquent en quoi une alimentation saine et équilibrée peut contribuer de manière significative à notre bien-être.

Tous les aliments et boissons ont leur place dans ce type de régime. Ce qui compte, c’est de consommer la bonne quantité d’aliments variés et de diversifier autant que possible son alimentation.

Selon la pyramide alimentaire*, il est recommandé de consommer trois portions de lait et de produits laitiers par jour. À titre d’exemple, un yaourt peut constituer une portion. Cette catégorie de produits est donc essentielle dans des régimes alimentaires équilibrés, car le lait et les produits laitiers comptent parmi les aliments les plus bénéfiques sur le plan nutritionnel. Ils représentent l’une des plus importantes sources de calcium et nous fournissent des protéines de haute qualité. Malgré ce constat, de nombreux rapports sur la nutrition ont démontré qu’il y a encore du retard à rattraper dans ce domaine. En effet, les femmes ne consomment que 255 à 268 g de produits laitiers par jour, soit environ la moitié de la quantité recommandée. Les hommes en consomment un peu plus (260 à 310 g), mais n’atteignent pas eux non plus les quantités recommandées. Notre objectif est d’améliorer ces valeurs et de contribuer à une alimentation plus saine, et ce, pas seulement en Allemagne, en Autriche et en Suisse, mais aussi dans le monde entier.

*Source : Rust et al. Österreichischer Ernährungsbericht 2017, 1. Auflage, Vienne (2017).

2. Un engagement durable dans la recherche

Expander Icon Expander Icon

Près de 1 400 collaborateurs se consacrent à la recherche et au développement dans nos deux centres de recherche à Palaiseau et Wageningen. En outre, nous comptons près de 200 collaborations scientifiques avec des instituts de recherche renommés dans le monde entier.

3. Des contrôles de qualité approfondis

Expander Icon Expander Icon

Chez Danone, la transparence est la règle d’or : voilà pourquoi, en plus de respecter les exigences légales en vigueur, nous avons développé un système de contrôle qualité strict et maintenons un dialogue constant avec les consommateurs. Fin 2016, nous avons publié nos engagements nutritionnels (Danone Nutrition Commitments), dans lesquels nous fixons des objectifs spécifiques pour améliorer davantage les profils nutritionnels de nos produits. Nous avons fixé des objectifs spécifiques à l’horizon 2020 concernant la teneur en sucre et en graisses, ainsi que le nombre total de calories contenues dans les produits Danone.

4. Un dialogue avec les fournisseurs, la société et le monde politique

Expander Icon Expander Icon

Il est également essentiel pour nous de nouer un dialogue permanent avec les fournisseurs, les organisations de consommateurs et les responsables politiques, car ce n’est que grâce à leur retour que nous pouvons nous faire une idée globale de notre travail et continuer à développer nos produits. Soucieux d’améliorer la santé et l’alimentation des gens, nous favorisons les échanges de connaissances et encourageons la recherche sur la nutrition et les aspects de la santé en lien avec l’alimentation.

5. Des publicités responsables vis-à-vis des consommateurs

Expander Icon Expander Icon
Frau isst Activia Joghurt

Les consommateurs doivent être à même de comprendre les informations relatives à nos produits, de les interpréter correctement et de les utiliser en conséquence lorsqu’ils prennent une décision d’achat. Grâce aux informations nutritionnelles claires figurant sur les emballages, ainsi qu’à une publicité et une communication responsables, nos clients peuvent consommer nos produits en toute connaissance de cause. En 2018, nous avons également décidé d’introduire le système d’étiquetage Nutri-Score sur le devant de nos emballages. Le Nutri-Score indique la qualité nutritionnelle d’un produit en un coup d’œil et permet de comparer différents produits au sein d’une même catégorie alimentaire.

6. Une gestion durable

Expander Icon Expander Icon

Le monde change et les enjeux environnementaux et sanitaires tels que le changement climatique occupent une place de plus en plus importante dans l’esprit des consommateurs, des entreprises et des responsables politiques. Chez Danone, nous avons également réagi et avons déjà réduit considérablement notre empreinte carbone. Agir pour le bien commun est pour nous une responsabilité sociale, que nous assumons sans réserve et volontairement. Notre engagement se traduit également dans le soutien que nous apportons à de nombreuses initiatives.

Nous consacrons toujours plus de moyens à la recherche de solutions plus durables dans les trois domaines suivants :

1. Emballages

Nous essayons de réduire autant que possible le poids des emballages de nos yaourts et nous nous engageons également à repenser tous nos emballages afin qu’ils soient recyclables, réutilisables ou compostables d’ici 2025. Nous nous sommes également fixé pour objectif d’augmenter progressivement la part des matériaux recyclés que nous utilisons afin d’accélérer la transition vers une économie circulaire pour nos emballages. En outre, Danone a signé l’engagement mondial de la fondation Ellen MacArthur pour une nouvelle économie des plastiques. Nous nous sommes engagés à réduire la quantité de déchets plastiques, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour l’environnement, d’autres entreprises, des ONG et des gouvernements. Cliquez ici pour en savoir plus sur la politique emballages de Danone.

2. Gaspillage alimentaire

Nous considérons que le gaspillage alimentaire est inacceptable, pas seulement d’un point de vue économique, mais aussi éthique et écologique. Nous nous sommes donc fixé l’objectif, au niveau mondial, de réduire de 50 % les pertes de denrées alimentaires tout au long de notre chaîne de valeur d’ici 2025. La campagne toogoodtogo est l’un des volets de nos actions destinées à lutter contre le gaspillage alimentaire : à partir du troisième trimestre 2020, dans un premier temps, tous nos yaourts Activia classiques porteront un message clair indiquant que le produit peut encore être consommé après la date limite de consommation (DLC). Pour savoir si le yaourt est encore bon, il suffit de suivre une règle simple : observer, sentir et goûter. Cliquez ici pour en savoir plus.

3. Bien-être animal

Le lait que Danone achète pour les marchés allemand, autrichien et suisse provient principalement de producteurs laitiers régionaux situés à proximité de ses laiteries allemandes, avec lesquelles l’entreprise entretient généralement des relations contractuelles de longue date. Danone veille ainsi à ce que les trajets de livraison du lait soient aussi courts que possible, tout en soutenant parallèlement l’agriculture régionale. Nous attachons une grande importance à la qualité, mais aussi à la durabilité du lait que nous transformons. Dès 1997, nous avons développé notre propre programme de gestion de la qualité au niveau des exploitations laitières ; programme qui a ensuite été mis en place dans toutes les exploitations laitières allemandes à partir de 1999. Le référentiel DQSE (Danone qualité, sécurité et environnement) prévoit différents critères portant sur la qualité du lait, la production laitière, l’élevage et le bien-être des animaux, la production végétale et l’alimentation des animaux. Tous nos fournisseurs sont tenus de se conformer à ces règles. Les critères relatifs au bien-être animal définis dans le programme DQSE garantissent que les éleveurs qui fournissent notre lait se soucient en permanence du bien-être de leurs animaux. Cela implique avant tout de veiller à ce que le mode d’élevage soit adapté à l’espèce et permette aux animaux de se comporter de manière naturelle, tout en ayant accès à une étable qui les protège.